Tremblements musculaires : causes des tremblements

Les tremblements musculaires, connus dans le jargon technique sous le nom de tremblement, peuvent avoir des causes diverses. Par exemple, les gens tremblent à cause du froid, de la nervosité ou de l’effort, comme pendant le sport. Le tremblement involontaire peut se produire, par exemple, dans les jambes, les mains, les bras, la voix ou le corps entier. Cependant, les causes des tremblements musculaires ne sont pas toujours inoffensives. Le tremblement peut également indiquer des maladies graves telles que la maladie de Parkinson ou un trouble de la glande thyroïde. On présente les causes possibles et explique comment traiter les tremblements musculaires.

Le tremblement comme réaction naturelle

Secouer n’est généralement pas une mauvaise chose. En fait, nos muscles tremblent toujours un peu inaperçus. Ainsi, les groupes de muscles qui travaillent les uns contre les autres sont tirés ensemble encore et encore en alternance. Ce tremblement dit physiologique ne devient visible que lorsqu’il est intensifié.

Par exemple, lorsqu’il fait froid, le corps essaie de générer de l’énergie cinétique pour se réchauffer par le mouvement rythmique accru de différents groupes de muscles. Mais le stress, la peur, l’épuisement ou l’excitation peuvent également augmenter les tremblements musculaires normaux, tout comme un excès d’alcool, de nicotine ou de caféine. Contrairement aux tremblements musculaires, les secousses musculaires, qui se produisent la nuit pendant le sommeil ou juste avant de s’endormir, ne sont pas un mouvement rythmique et ne constituent donc pas une forme de tremblement.

Frissons musculaires pendant l’exercice

Les tremblements musculaires se produisent souvent lorsque les muscles individuels sont tendus et sont normaux dans une faible mesure. Toutefois, si vous ressentez un fort tremblement lors d’un exercice ou d’un étirement, vous devez l’interpréter comme un signe de votre corps que les muscles en question sont surmenés et faire une pause dans les exercices.

Si les muscles tremblent pendant l’entraînement, cela peut également indiquer un manque de magnésium, de calcium ou de potassium. En effet, le corps perd également des minéraux en transpirant. Il est donc important, surtout pour les athlètes, d’absorber suffisamment ces minéraux par l’alimentation. Le fromage, les bananes et les légumineuses conviennent à cette fin.

Tremblements : faire la lumière sur les causes

Si un tremblement ne peut être attribué à une réponse physique normale ou si le tremblement musculaire dure plus longtemps, il faut consulter un médecin. L’établissement d’un diagnostic nécessite souvent un examen approfondi par un médecin de famille ou un neurologue.

Au cours d’un diagnostic, le fonctionnement des muscles, des nerfs et du cerveau est testé. Les valeurs de laboratoire et, par exemple, une thérapie par résonance magnétique (TRM) peuvent également fournir des informations sur une maladie existante. Dans la plupart des cas, les causes possibles sont recherchées ou exclues au moyen de diagnostics différentiels.

Formes de tremblements musculaires

On distingue différents types de tremblements selon la situation, la fréquence et la gravité du tremblement. Le tremblement dit de repos s’installe lorsque la région corporelle correspondante n’est pas déplacée. En revanche, le tremblement d’action, qui se produit lorsque les muscles sont déplacés de manière aléatoire, s’y oppose. En outre, il existe de nombreux autres types de tremblements, qui sont spécifiques à la tâche, par exemple, lorsque l’on écrit, se tient debout ou parle, ou qui décrivent la nature exacte du tremblement au repos (par exemple, le tremblement de la tête).

Secousses : fréquence et force

La fréquence d’un tremblement peut être mesurée avec précision et permet de tirer des conclusions sur sa cause. En fonction de la vitesse du tremblement musculaire, on distingue le tremblement à basse fréquence (2 à 4 Hertz, c’est-à-dire les oscillations par seconde), le tremblement à moyenne fréquence (4 à 7 Hertz) et le tremblement à haute fréquence (plus de 7 Hertz). En fonction de son ampleur (« amplitude »), un tremblement est classé comme fin (à peine perceptible), moyen ou grossier (très perceptible).

Les maladies comme cause des tremblements musculaires

La forme du tremblement peut fournir une indication de sa cause. Toutefois, un diagnostic définitif n’est toujours possible qu’après des examens complémentaires.

Par exemple, un tremblement au repos de fréquence moyenne peut indiquer la maladie de Parkinson : Souvent, les mains ou une seule main sont touchées. Cependant, des formes complètement différentes de tremblements peuvent également être déclenchées par la maladie de Parkinson. En outre, un tremblement au repos est également l’un des effets secondaires de certains médicaments.

Causes fréquentes de tremblements

Outre les causes déjà mentionnées, les tremblements musculaires peuvent avoir de nombreux autres déclencheurs. Par exemple, les tremblements peuvent également être causés par des raisons psychologiques telles que des troubles anxieux ou à la suite d’événements traumatisants.

Si un tremblement se produit de manière isolée, c’est-à-dire sans être le symptôme d’une maladie, il est appelé tremblement essentiel. Cela se produit principalement chez les personnes âgées et est considéré comme héréditaire. Au fait, chez les femmes enceintes, les tremblements musculaires sont tout à fait normaux peu avant l’accouchement : c’est la façon dont le corps essaie de soulager la tension dans les muscles avant le début du travail.

Traitement des tremblements musculaires

Le traitement du tremblement dépend principalement de sa cause. Si, par exemple, la maladie de Wilson est diagnostiquée comme le déclencheur de tremblements musculaires, le traitement est principalement dirigé vers cette maladie sous-jacente. Le tremblement s’atténue généralement dans le cadre de ce traitement.

Tremblement musculaire dû au stress

Si le tremblement musculaire est dû à des causes quotidiennes telles que le stress ou le froid, il disparaît généralement de lui-même dès que le déclencheur disparaît. Si vous êtes exposé à un stress constant, il peut être utile de le soulager par des méthodes de relaxation telles que le yoga ou la marche pour arrêter les tremblements musculaires.

Retrouvez la forme grâce à une détoxification du corps
Quels sont les bienfaits du cacao sur la santé ?