Stress : Que pouvez-vous faire contre le stress ?

Beaucoup de personnes souffrant de stress font une grosse erreur : elles ne veulent pas être confrontées au problème de l’accablement. Cela ne correspond pas à l’image de la personne qui fait carrière dans la profession ou du père et de l’époux souverain au foyer. La première étape de la thérapie contre le stress : reconnaissez-vous et votre stress personnel ! Vous pouvez en discuter ouvertement avec votre partenaire de vie ou une autre personne de votre entourage.

Identifier les déclencheurs de stress

Y a-t-il une injustice de plus qu’auparavant envers les enfants ? Criez-vous même lorsque vous vous mettez en colère ? Lorsque vous réalisez que vous êtes stressé, vous devez analyser les facteurs de stress : « Qu’est-ce qui stresse exactement ? Les collègues, les problèmes avec la nouvelle voiture, le manque de temps libre, ou même les grandes attentes envers moi-même ».

Tout cela doit être testé volontairement par le patient lui-même avant que le médecin ne soit obligé de le faire. La gestion active des déclencheurs de stress est au premier plan dans la gestion du stress. Réfléchissez à vos déclencheurs de stress personnels et à la manière dont vous pouvez les réduire spécifiquement. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider.

11 conseils contre le stress      

Des accords avec toutes les parties concernées sur les attentes et les idées respectives – cela s’applique aux projets au travail ainsi qu’aux jours fériés et aux vacances

Délégué

Ne pas fixer des attentes trop élevées (surtout pour soi-même), voir si la réalisation de l’objectif à 100% est vraiment nécessaire

Apprendre à dire « non » et à ne pas se plier à tous les désirs de l’extérieur

Aborder et clarifier rapidement les tensions afin qu’elles ne s’aggravent pas ; aborder ou ignorer les collègues gênants

Accepter que les querelles et les conflits quotidiens soient parfaitement normaux – même les jours de fête et de congé

Créer une liberté personnelle, un recul et des possibilités de détente étendues et opportunes, ne pas surcharger le quotidien de rendez-vous

Tenir davantage compte de l’horloge interne (par exemple, effectuer des tâches difficiles le matin ou en fin d’après-midi au moment où les performances personnelles sont les plus élevées) ; organiser le temps de travail de manière à ce qu’il reste suffisamment de temps libre pour profiter pleinement des vacances

Cultiver la vie de famille et les amitiés

Prévoyez des promenades, du sport et suffisamment de sommeil

Faites attention à une alimentation saine et équilibrée, mettez plus souvent au menu des « aliments anti-stress » : Muesli, papaye, paprika, volaille biologique

Gestion active du stress

Ceux qui gèrent activement le stress ne sont pas facilement dépassés par celui-ci. La gestion active du stress consiste à se concentrer sur vos objectifs réels et à se débarrasser des choses qui ne sont pas bonnes pour vous.

Vous pouvez par exemple créer des listes de contrôle qui facilitent la pondération des tâches et des événements individuels, ou des plans de travail qui vous aident à structurer plus efficacement les tâches individuelles. Parlez aux autres de ce qui vous stresse.

Les outils de gestion du stress

Cela dépend du bon équilibre entre charge et décharge. La relaxation consciente est donc la panacée. Beaucoup de gens pensent que le stress va se réduire de lui-même. Mais si vous êtes assis devant la télévision, par exemple, vous pouvez vous sentir plus calme – mais ce n’est pas vraiment relaxant.

Par conséquent, dans la rééducation médicale des maladies cardiovasculaires liées au stress, la « relaxation active » joue un rôle de plus en plus important: par exemple, les patients apprennent les muscles par l’auto-entraînement ou la tension et la relaxation contrôlée. Soulignez activement. La technique de méditation respiratoire utilisée consciemment pendant le stress est également très efficace: si vous vous concentrez sur la respiration, vous pouvez arrêter de déranger les pensées ou les influences, créant ainsi une île calme sous le stress.

Ces méthodes de relaxation ont une influence positive mesurable sur le système immunitaire. Le fait de se retrouver en famille, entre amis et connaissances, d’écouter de la musique, de danser et de faire régulièrement de l’exercice sous forme de marche et d’activités sportives est également des méthodes efficaces pour réduire le stress.

Voici quelques aides au stress en un coup d’œil

Les plantes médicinales contenant de la valériane ou du houblon aident à calmer le corps, et le millepertuis aide à lutter contre les humeurs dépressives. L’huile essentielle de mélisse a un effet antispasmodique et calmant pour les nerfs. Son utilisation est particulièrement recommandée en cas d’insomnie nerveuse et d’agitation. Couplé à un massage, il est particulièrement utile pour la détente.

Les fleurs de Bach valent aussi le coup d’œil : l’impatience aide à lutter contre l’impatience, l’orme les renforce lorsqu’elles sont trop sollicitées, la verveine pour un besoin de repos prononcé.

En acupression, le traitement se fait uniquement avec les mains. Grâce à la pression et à la friction en certains points du corps, le flux constant d’énergie vitale doit être réactivé. L’acupression peut également être utilisée pour détendre les muscles cramponnés, pour soulager les maux de tête et les problèmes de concentration, pour éliminer les symptômes de fatigue et pour accroître le bien-être.

La relaxation musculaire progressive, l’auto-entraînement, le yoga ou d’autres techniques de relaxation aident à mieux contrôler le stress. Une respiration calme a un effet relaxant car elle apporte de l’oxygène et de l’énergie au corps.

Méditation : conseils et guide pour les débutants
Les exercices des formes douces de mouvement et de détente